Marc Rappel 'Voyages' et Philip von Thau 'Un regard autrement'

Marc Rappel - Voyages
Gamin, je me demandais si j’allais devenir médecin ou architecte. Je suis devenu médecin, mais j’ai gardé un goût immodéré pour l’architecture.
À 13 ans j’ai reçu mon premier appareil photo, un Brownie Hawkeye Kodak en bakélite noire. J’ai commencé à viser, cadrer, cliquer il y a 65 ans de cela, et 65 ans plus tard, j’ai un trésor de quelques dizaines de milliers de clichés.
Quand je les regarde, je constate que l’architecture reste mon sujet dominant. Même un paysage se doit d’être architecturé. Je n’ai pas tout à fait perdu mon rêve d’enfant.
Mon premier appareil digital a suivi de près mon premier ordinateur. Ce fut une révélation. Enfin pouvoir travailler mes clichés, changer les textures, modifier les couleurs, pouvoir -enfin- suivre le conseil de Picasso : « Là où il y a du gris, je mets du rose ».

Philip von Thau - Un regard autrement
Combien de fois ne sommes-nous pas déjà passés à côté d’une flaque sans y voir le reflet d’un ciel bleu – se dévoilant après un orage ? Et combien de fois n’avons-nous pas regardé une vitrine de magasin, de bar ou de resto, sans y voir le reflet de ce qui nous entoure ?
Trop souvent, notre regard se focalise sur un point précis, en éclipsant tout le reste…tout ce qui ‘dérange’ la perception de ce que nous voulons voir. Et pourtant, cette capacité d’éclipser, si utile dans la vie quotidienne, nous prive de ce qui est à voir – si seulement on regardait autrement.
Poser son regard autrement et se réapproprier cette réalité éclipsée, est ce que Philip von Thau met au centre de son travail. L’un de ses sujets préférés est « le mannequin ». Ces femmes et hommes des vitrines – stylés, idéalisés et discrets – portant sur leurs épaules les objets de désir de notre société. Ces « immobiles » qui se fondent dans un décor de mode, d’accessoires et de tissus – le regard fixe. Parfois doux et séduisants. Parfois froids et hautains.
Philip von Thau, né à Berlin en Allemagne, vit à Bruxelles depuis plus de ns. Dès , son travail artistique – auparavant axé sur la peinture abstraite, associant le collage au graphite et l’aquarelle – s’élargit au champ de la photographie.
Où :
Galerie Verhaeren
Rue Gratès, 7
1170 Watermael-Boitsfort
Tarif :
Gratuit
Public :
Tous publics
Internet :
http://www.galerieverhaeren.be
Catégorie :
Photos alerte
accessibility

Mercredi: de 14:00 à 18:00
Vendredi: de 14:00 à 18:00
Samedi: de 14:00 à 18:00
Dimanche: de 10:30 à 13:00

Cet évènement est terminé. Pour retrouver ce même évènement prochainement, faites une recherche sur le site.

Que faire à Bruxelles dans votre flux Facebook:

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu au courant des activités et des sorties près de chez vous:

Dans la même catégorie:

Dominique Loreau 'Les Vivants' et Ph. Woitchik 'Ce qui est vu n’est pas perdu'
(Du 11 décembre 2019 au 26 janvier 2020 - Watermael-Boitsfort)
Exposition - Locus of Control by David Fathi
(Du 16 janvier au 21 février - Ixelles)
Notte in Bianco
(Du 17 janvier au 9 février - Watermael-Boitsfort)
Expostion de photo des ateliers Contraste
(Du 20 décembre 2019 au 31 janvier 2020 - Etterbeek)
Musiques gravées
(Du 9 janvier au 23 février - Ixelles)