Le dernier pharaon

« Pourquoi les histoires d’E.P. Jacobs sont-elles si profondément inscrites en nous ?
Leurs images nous reviennent avec la même force qu’à la première lecture, et on ne peut s’empêcher d’y revenir, inlassablement, comme pour percer à jour le secret de leur envoûtement. Entrer dans cette œuvre, c’est partir en quête d’une source qui a nourri toute notre enfance. Le Palais de Justice s’est imposé très vite.
Jacobs dans une de ses notes, avait l’intention d’y réaliser un Blake et Mortimer. C’est le signe que nous attendions pour nous confronter à ce monument qui nous fascine depuis si longtemps...
A l’instar de la pyramide de Khéops, ce monstre de pierre n’a pas révélé tous ses secrets. Le Mystère de la Grande Pyramide n’avait jamais été complètement éclairci, Le Dernier Pharaon jettera peut-être une lumière nouvelle sur cette aventure... »
F. Schuiten

L’auteur de bande dessinée bruxellois Edgar P. Jacobs publie sa première aventure de Blake et Mortimer en 1946, dans le Journal Tintin. Le Mystère de la Grande Pyramide suivra, en 1950. Les éditions Blake et Mortimer et Dargaud Benelux, propriétaires des célèbres héros britanniques, envisageaient depuis longtemps un volume particulier en marge de la série traditionnelle ; un album né de la vision personnelle d’un auteur admiratif de l’oeuvre de Jacobs. Le choix de l’éditeur s’est tout naturellement porté vers un autre Bruxellois : François Schuiten.
Celui-ci est également, avec Benoît Peeters, à l’origine de la renaissance de la Maison Autrique. Notre association se devait d’accueillir les planches originales du Dernier Pharaon.
François Schuiten n’a pas oeuvré seul. Il s’est entouré du cinéaste Jaco Van Dormael et du romancier Thomas Gunzig pour élaborer et peaufiner le scénario de cette aventure exceptionnelle de Blake et Mortimer. En offrant à l’album ses couleurs somptueuses, Laurent Durieux s’est provisoirement
éloigné des affiches de cinéma revisitées qui ont fait sa notoriété. Ni hommage, ni retour nostalgique, entre le plateau de Gizeh et les collines de Bruxelles, Le Dernier Pharaon offre un nouveau regard sur le mythe créé par Edgar P. Jacobs.
Où :
Maison Autrique
Chaussée de Haecht 266
1030 Schaerbeek
Téléphone :
022156600
Tarif :
3 à 7 euros ; MuseumPassMusées; Brussels Card ; Art.27
Public :
Tous publics
Internet :
http://www.autrique.be
Enregistré par :
ROLLAND alerte
Catégorie :
Patrimoine, Architecture alerte

Mercredi: de 12:00 à 18:00 (fermé le 25 décembre)
Jeudi: de 12:00 à 18:00 (fermé le 15 août)
Vendredi: de 12:00 à 18:00 (fermé le 1 novembre)
Samedi: de 12:00 à 18:00
Dimanche: de 12:00 à 18:00 (fermé le 21 juillet)

Du 29 mai 2019 au 19 janvier 2020

Que faire à Bruxelles dans votre flux Facebook:

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu au courant des activités et des sorties près de chez vous:

Dans la même catégorie:

La Maison Autrique
(Schaerbeek)
Kids Menu. Une grande histoire des petits mangeurs
(Du 19 octobre 2018 au 30 novembre 2019 - Evere)
Exposition Alexis & C°
(Du 13 septembre au 17 novembre - Bruxelles)
Palais du Coudenberg
(Bruxelles)
Visite de l'église Notre-Dame au Sablon
(Bruxelles)