Exposition Mireille Gérard & Françoise Pierson

Deux gaumaises ou presque, l’une d’adoption, l’autre de naissance, pour des salles – les caves de l’hôtel de Ville de Virton – qu’elles connaissent pour les avoir côtoyées et dont elles contribuèrent à la dynamique.
Une fête aussi… Celle offerte à Mireille Gérard dont les premières peintures ornaient des cimaises virtonaises il y a 50 ans. Des mouvements de vie la mènent ensuite loin de sa terre d’accueil gaumaise qu’elle réintègre en l’année .
Une vie riche et variée marquée également par la fidélité, à une région certes mais aussi à sa peinture. Pourtant, cette forme à laquelle elle consacre tout son art, envisagée dans son entièreté, présente des variations vertigineuses que l’artiste équilibre dans une unité qui gagne en cohérence.
Des grands-écarts rythmés par la présence humaine. Prépondérants dans l’œuvre, ces êtres se montrent expressifs quand ils constituent le thème de la toile, ici en recherche, là en dialogue. Puis ils entrent dans la rêverie lorsqu’ils semblent flotter dans l’immensité de paysages léchés.
Un questionnement omniprésent plane : quelle place la femme et accessoirement l’homme peuvent-ils prendre dans le monde qui les entoure, sur cette terre qui les accueille ? De même, les ombres parfois sèment le doute, quand les silhouettes qui les génèrent s’effacent presque derrière leur présence ou quand ce peuple de la toile (au sens noble du terme) sort de l’ombre et choisit la lumière.
Une lumière contrastée dans les tons profonds et sobres qui invitent au bien-être, au bonheur peut-être. Comme ces groupes de gens en attente, scrutant l’horizon vers lequel demain s’annonce meilleur. D’autres marchent et avancent vers un destin qu’ils souhaitent construire. Plus explicitement, ces fenêtres ouvertes offrent le faste de l’intérieur en avant-goût à la plénitude de l’extérieur. Source ultime d’espoir, la grâce de la femme, avec ou dépourvue d’apparats… Mireille Gérard, fidèle ici aussi à un style à la fois acéré et tamisé, la sublime dans l’étendue de sa beauté.
Encore un élément qui interroge, les mains, personnalisées par leur importance et leur présence…
Ces mains, on les retrouve inévitablement chez la seconde artiste, Françoise Pierson. Elles représentent un élément majeur de l’ensemble de son œuvre.
Et ce n’est pas peu dire… Artiste aux nombreuses facettes, son nom évoque des univers tellement contrastés, de la sculpture d’une époque plus ancienne, présente, puissante, passant ensuite de la douceur de l’aquarelle vers la légèreté des créations les plus récentes.
Le grès comme matière de prédilection. Palpable, modulable. La forme naît au toucher, au contact physique. La main crée et extériorise les sentiments. Nous nous souvenons d’une période où l’argile subissait une violence intériorisée, marquée dans des œuvres chargées d’émotions. Des traits durs ressentis, sous la finesse de l’exécution. Les mains encore, souvent présentes matériellement, traduisaient la détresse.
Aujourd’hui, Françoise Pierson présente un autre visage, soulagé, serein. Le grès toujours et encore, maîtrisé, épuré, dans un vent de fraicheur artistique. L’abstraction également mène à un relâchement, un épanouissement dans des formes étirées, souples, régulières… L’harmonie avec le bien-être intérieur de l’artiste est palpable. La matière-même s’efface dans les volutes qui tournoient, planent et s’enlacent à l’infini. Images de la plénitude et d’un idéal atteint.
Où :
Caves de l'Hôtel de Ville
Rue Charles Magnette, 17
6760 Virton
Téléphone :
063 44 01 81
Tarif :
Gratuit
Public :
Tous publics
Internet :
http://www.virton.be
Catégorie :
Autre alerte
accessibility

Mercredi: de 14:00 à 18:00
Jeudi: de 14:00 à 18:00
Vendredi: de 14:00 à 18:00
Samedi: de 14:00 à 18:00
Dimanche: de 14:00 à 18:00

Cet évènement est terminé. Pour retrouver ce même évènement prochainement, faites une recherche sur le site.

Que faire au Luxembourg dans votre flux Facebook:

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu au courant des activités et des sorties près de chez vous:

Dans la même catégorie:

Exposition Playmobil « En avant vers l’Histoire »
(Du 1er avril 2019 au 15 août 2019 - Bouillon)
Exposition / vente de marionnettes et sculptures sur bois
(Laforêt)
Feutre Roux d'Ardenne
(Du 15 juin au 1er septembre - Redu)
Visite-Découverte du chocolat
(Samrée)
Animation dans l'Ecole d'EAUtrefois et promenade à la découverte de Treignes
(Du 1er juillet au 1er septembre - Treignes)