Daraya - Festival Théâtre au vert

Lecture théâtralisée

Foule Lecture théâtralisée

Foule Théâtre présente :

Daraya
D’après Delphine Minoui

De et avec : Philippe Léonard

Adaptation : Pierre Richards – Philippe Léonard
Scénographie et costumes : Catherine Somers
Musique : Philippe Morino – Juliette Richards
Voix off : Rania Ameen Ghanoun
Régie : Luc Jouniaux– Karl Autrique

Parfois, quand j’entends les informations rendre compte de guerres ou de conflits invraisemblables, que je lis dans les journaux comment des hommes, des femmes, qui hier partageaient les mêmes pays sont aujourd’hui ennemis irréductibles, je me dis : «Et moi ? S’il y avait la guerre, comment ferais-je pour résister ? Et d’abord, résisterais-je ? Que ferais-je pour rester humain et tenir à distance la barbarie ? » Ce qu’ont réalisé les Jeunes de Daraya, je trouve que c’est exemplaire. Et leur histoire est belle et incroyable…

Philippe Léonard nous offre une vue imprenable sur la Syrie, pas celle rabâchée par les infos en continu, mais une Syrie charnelle et inattendue. Il nous transporte dans les sous-sols d’une cité embastillée, au cœur d’une bibliothèque secrète. Alors que pleuvent les bombes, une poignée de Syriens improvise cette agora souterraine.

D’une sobriété extrême, « Daraya » dégage une profonde chaleur humaine. Seul en scène, le comédien devient le lien, ténu, entre cette tragédie lointaine et nous. La preuve vivante que la parole est invincible et que les livres sont plus forts que la haine.

D’après « Les passeurs de livres de Daraya » – Éditions du Seuil () de la journaliste franco-iranienne Delphine Minoui. Correspondante de France Inter et France Info, elle collabore également au Figaro. Elle été la lauréate du prix Albert-Londres pour une série d'articles sur l'Irak et l'Iran et Grand Prix des lectrices « Elle » pour son document sur la résistance pacifique syrienne à Daraya.

La représentation sera suivie d’une rencontre animée par le journaliste Eddy Caekelberghs. Ce fidèle de notre festival est notamment le créateur et le présentateur des émissions « Au bout du jour» et « Majuscules » sur radio La Première (RTBF).

Coup de cœur de la presse aux Rencontres de Huy de .

En collaboration avec la biblioludothèque de Silly

Un témoignage remarquable et bouleversant sur l’incroyable force de résilience de notre nature humaine.

Daraya
D’après Delphine Minoui

De et avec : Philippe Léonard

Adaptation : Pierre Richards – Philippe Léonard
Scénographie et costumes : Catherine Somers
Musique : Philippe Morino – Juliette Richards
Voix off : Rania Ameen Ghanoun
Régie : Luc Jouniaux– Karl Autrique

Parfois, quand j’entends les informations rendre compte de guerres ou de conflits invraisemblables, que je lis dans les journaux comment des hommes, des femmes, qui hier partageaient les mêmes pays sont aujourd’hui ennemis irréductibles, je me dis : «Et moi ? S’il y avait la guerre, comment ferais-je pour résister ? Et d’abord, résisterais-je ? Que ferais-je pour rester humain et tenir à distance la barbarie ? » Ce qu’ont réalisé les Jeunes de Daraya, je trouve que c’est exemplaire. Et leur histoire est belle et incroyable…

Philippe Léonard nous offre une vue imprenable sur la Syrie, pas celle rabâchée par les infos en continu, mais une Syrie charnelle et inattendue. Il nous transporte dans les sous-sols d’une cité embastillée, au cœur d’une bibliothèque secrète. Alors que pleuvent les bombes, une poignée de Syriens improvise cette agora souterraine.

D’une sobriété extrême, « Daraya » dégage une profonde chaleur humaine. Seul en scène, le comédien devient le lien, ténu, entre cette tragédie lointaine et nous. La preuve vivante que la parole est invincible et que les livres sont plus forts que la haine.

D’après « Les passeurs de livres de Daraya » – Éditions du Seuil () de la journaliste franco-iranienne Delphine Minoui. Correspondante de France Inter et France Info, elle collabore également au Figaro. Elle été la lauréate du prix Albert-Londres pour une série d'articles sur l'Irak et l'Iran et Grand Prix des lectrices « Elle » pour son document sur la résistance pacifique syrienne à Daraya.

La représentation sera suivie d’une rencontre animée par le journaliste Eddy Caekelberghs. Ce fidèle de notre festival est notamment le créateur et le présentateur des émissions « Au bout du jour» et « Majuscules » sur radio La Première (RTBF).

Coup de cœur de la presse aux Rencontres de Huy de .

En collaboration avec la biblioludothèque de Silly

Un témoignage remarquable et bouleversant sur l’incroyable force de résilience de notre nature humaine.
Où :
Grange du Château
Rue de Silly, 43
7830 Thoricourt
Téléphone :
068 65 96 26 - Réservation préférable
Tarif :
12 € (tarif plein) - 8 € (TTJ/étudiants)
Public :
à partir de 16 ans
Internet :
https://www.theatreauvert.be/
Catégorie :
Théâtre alerte
accessibility

Dimanche: de 11:30 à 13:00

Cet évènement est terminé. Pour retrouver ce même évènement prochainement, faites une recherche sur le site.

Que faire dans le Hainaut dans votre flux Facebook:

Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu au courant des activités et des sorties près de chez vous:

Dans la même catégorie:

'Amour et Piano' de Feydeau
(Le 22 septembre - Jurbise)
Spectacle d'improvisation théâtrale
(Le 21 septembre - Mons)
Seneffe Festival 2019 -
(Du 20 au 22 septembre - Seneffe)
A Table
(Du 18 mai au 28 septembre - Forest)
Les Enfants
(Du 17 septembre au 10 octobre - Bruxelles)