Combat Pointfighting et Self-défense

Stages,cours Combat Pointfighting Self-défense
Le Point Fighting, anciennement connu sous le nom de «KICKBOXING Semi Contact» a été créé aux États-Unis vers la fin des années 60. Cette forme de compétition se déroule en deux rounds de deux minutes sur un tatami. L'objectif de cette compétition est de pénétrer les défenses de son adversaire et de délivrer une technique efficace et maîtrisée (pas à pleine puissance) avec les poings ou les pieds.
Le système de notation est le suivant :
Coup de poing 1 point.
Coup de pied au corp 1 point.
Coup de pied à la tête 2 points.
Coup de pied sauté, au corps 2 points, à la tête 3 points.
Chaque fois qu'un combattant marque, le match est arrêté et les trois juges notent la technique, si deux ou trois juges sont entièrement d'accord, un score est attribué. L'objectif pour le combattant est de marquer le plus de points sur son adversaire. Le gagnant du combat est le combattant avec le score le plus élevé.

L’American kenpo est, dans son sens littéral, un terme générique désignant un ensemble de systèmes de Self-défense d'origine hawaïenne qui s'est développé aux États-Unis. Cependant, ce terme désigne souvent de manière spécifique le système de défense créé par le grand maître Ed Parker aux États-Unis au milieu des années 1950.
Ce système est né d’une lente élaboration de Maître Ed Parker, dans sa volonté d’adapter son art aux situations variées d’agression pouvant survenir dans les rues des villes modernes
L’American kenpo est un système de combat très singulier. À un certain niveau de pratique, il devient une véritable étude du mouvement à travers l’utilisation de principes de concepts qui éclaircissent les pratiquants sur les objectifs à viser pour rendre sa technique plus efficace. On trouve ici le double aspect propre à cet art : étude de techniques de combat dévastatrices, mais aussi étude théorique de principes de combat rendant le travail technique, pratique plus efficient. Ces principes permettent de contrer son adversaire en s’attaquant à ses lignes de force. On applique ces techniques en les rendant plus directes grâce à l’application d’une économie de mouvement qui « gomme » les « blancs », entre les mouvements. L’ensemble des enchainements que l’on effectue, apparaissent sans rupture, continus, fluide. Ces différents principes se fondent sur des disciplines scientifiques telles que l’anatomie (où atteindre l’adversaire, quel effet produire, et comment exploiter la réaction du corps), la géométrie (quels axes suivre pour atteindre de manière plus efficace une zone vitale, comment aligner ses membres lors de l’application des techniques de combat, pour réduire son exposition par rapport à l’adversaire), la physique (utilisation des notions de masse, de rotation, de gravité). Ces principes et concepts ne sont pas une simple théorie, mais bien des fondements rendant la pratique plus efficace.
Techniquement, l'American kenpo se fonde, contrairement à de nombreux autres systèmes de combat, sur la volonté d'adapter le système de combat à la structure corporelle de chaque pratiquant.
Les techniques sont enchainées de manière fluide. Les frappes sont nombreuses, améliorent la capacité d’enchainement et l’habileté du pratiquant, mais permettent aussi au pratiquant de rendre sa défense plus réaliste : car on estime que parfois une seule frappe peut s’avérer insuffisante. Ces techniques se fondent sur l'économie de mouvement, et s'appuient sur les réactions de l'adversaire, pour les rendre encore plus efficaces. L’adversaire lorsqu’il subit une défense, se trouve réellement devant un véritable barrage de coups qui le met systématiquement en situation d’impuissance. D’autre part, le système est si sophistiqué qu’il anticipe systématiquement sur un contre involontaire de l’adversaire. Dans certaines situations, l’adversaire peut effectivement parfois réagir de manière involontaire et nous atteindre. On apprend des techniques de défense sur de nombreuses situations variées (attaque dans le dos, clé de bras, poussée, coup de poing, de pied, empoignade de face, attaque à la matraque, au couteau, etc.). Les enchainements techniques s’interconnectent et forment un ensemble harmonieux : chaque pratiquant peut ainsi progressivement construire sa propre technique, et après assimilations des concepts clés, il est alors capable de réadapter sa technique aux situations toujours variées et parfois imprévisibles de défense personnelle. La structure technique permet au pratiquant de se construire un arsenal technique.
Ecole Debrouckère
Rue Debrouckère, 108
7390 Quaregnon
0474128093 - Pas de réservation
20€ / mensuel - 2 premiers cours gratuits
de 6 à 65 ans
MJ Fight suivre (15/09/2020)

Jeudi: de 18:30 à 20:30
Vendredi: de 18:30 à 20:30
Cette activité a été confirmée le 15/09/2020 compatible avec les directives COVID
Que faire dans le Hainaut dans votre flux Facebook:


Newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter pour être tenu au courant des activités et des sorties près de chez vous: